La 4ème année
Une année,
deux spécialités
Le 2ème cycle de l’École permet de déterminer le domaine de compétence de l’étudiant.

Même si la polyvalence est un objectif omniprésent au sein du cursus car elle implique une vision globale des procédés de fabrication, permettre aux étudiants d’approfondir leurs compétences dans des domaines spécifiques est essentiel pour préparer au mieux leur insertion professionnelle.

Ces deux spécialités, volontairement ouvertes, représentent des familles de métiers. En fonction de sa personnalité, l’étudiant intègre la spécialisation qui lui correspond le mieux.

#1

L’art de l’animation

L’animation c’est l’étude du mouvement. Elle exige beaucoup de pratique, des notions solides en anatomie et s’appuie sur un travail d’observation. Le mouvement est un langage universel, un vecteur d’émotions et d’intentions.

L’animateur exécute la mise en scène. Il gère le rythme de l’action et la scénographie (l’occupation des espaces). C’est un travail minutieux qui demande de la patience et de la rigueur. Même si nous travaillons avec des «marionnettes 3D», la notion de «direction d’acteurs» est bien présente.
Techniquement, l’animateur 3D doit maîtriser les outils qui sont à sa disposition. Il fait partie d’une équipe et son travail sera soumis à validation.

Durant cette année, nous structurons la pédagogie en atelier de travail (workshops). Différents thèmes sont abordés pour que les étudiants valident les fondamentaux et se confrontent à leur mise en application. Le programme est dispensé par des animateurs professionnels, soucieux d’apporter des méthodes de travail structurantes et des approches complémentaires.

Quelques
cours

  • Gestion de la mise en scène, du rythme et du découpage
  • Étude de la biomécanique
  • Acting (direction d’acteurs)
  • Exercice autour du quadrupède (cheval, félin, etc.)
  • Prévisualisation
  • Simulation physique (gestion des vêtements, des cheveux, etc.)
  • Gestion des contacts entre les personnages
  • Rig
  • Exercice autour de créatures hybrides (dragon, monstre, etc.)
  • Lipsync (dialogues) & Son

#2

L’art de l’image de synthèse

C’est ce qui concerne la création des images, de leur conception jusqu’à la finalisation. Les procédés techniques sont multiples et il faut maîtriser un nombre important d’outils.

La création de personnages, la conception des décors, l’intégration des effets visuels, structurer une chaîne de fabrication, demandent une grande polyvalence dans le travail et une bonne culture générale.

L’image de synthèse permet une exploration sans limite des univers graphiques. De l’évocation jusqu’au photoréalisme, nous sommes en mesure de balayer l’ensemble du spectre des arts visuels. Le film d’animation 3D est un langage à la fois narratif et graphique.

Tout l’enjeu est de maîtriser les outils techniques pour ensuite exprimer son potentiel créatif. Le travail en équipe est essentiel, s’adapter aux contraintes de production est primordial.

Quelques
cours

  • Modélisation
  • Sculpt
  • Éclairage
  • Textures
  • Rendu
  • Matte painting
  • Prévisualisation
  • Scripting
  • Compositing
  • Rig
  • Effets spéciaux
  • Moteurs de particules
  • Intégration prise de vue réelle et image de synthèse
  • Temps réel
  • Réalité virtuelle
  • Son
Travaux transversaux
  • Réalisation en équipe (inter-sections) d’un court métrage 3D d’une durée de 30 secondes
  • Chaque étudiant prépare «sa bande démo» : présentation vidéo des exercices réalisés durant le cursus et également des projets personnels (cette présentation se fait vers la fin de l’année devant un jury de professionnels)
  • Travail de conception sur les futurs films de diplôme que les étudiants réaliseront en 5ème année
Les inscriptions pour la rentrée 2018 sont ouvertes. S'inscrire maintenant